Fine, thank you.

Compress me or undress me. Equalize me, finalize me. Pump me pimp.

bitterandsweet
bitterandsweet

Trick or treat ? The bitter and the sweet. Chapeaux ronds et bretons. Tartines de crêpes de chocolat en poudre et aux oeufs. Les vidéos se font en clip du côté de St-Brieuc. La clique explose de rire au même endroit et on savoure l'été armoricain, à la Kronembourg. Nous on est un peu ça comme. Accroc à la Kro et à la Kriek. Et l'cric de la mauvaise humeur, ils ont qu'à s'le foutre au cul.

Les cartons de nouilles chinoises vides, acheter du PQ. Faire les courses. Voir son paternel arriver pour manger avec une heure et demie d'avance. Mais se rendre compte que sept mois sans voir la frangine et la moustache du père ça manque un peu. Et la crapule me donne un coup de main, de sa propre volonté. J'en ai l'palpitant qui s'encaramélise.

On s'planque à trois sous la couette, on crève de chaud. Comme dans un film de Terry Gilliam. Chacun crache ses peurs et au final on avance d'un pas à chaque fois. C'est ce qu'on appelle construire sur un bordel et croyez-moi ou pas. Ca donne des choses encore plus jolies que celles qui sont construites sur le schéma études-mariage-bébé-divorce-funérailles. Déjà moi j'dis que Lou Reed se pointera au mien et il chantera son Perfect day comme jamais. Et en deux semaines on a le temps de se muscler pour gagner au bras de fer.

Je suis invité à l'anniversaire de Myna, et elle prend mieux que moi le fait d'avoir 23 ans. Du coup ça m'aide à relativiser, à pas flipper de voir deux cheveux blancs pousser sur le coté de ma caboche. J'aime bien. Sauf quand les poumons se rétractent et me paralysent le haut du dos. J'aime pas. J'ai pas envie d'me dire que le Coca y est pour quelque chose.
C'est triste quand tu pars dans l'Est. C'est triste quand tu pars à l'Ouest. Et nous on part bientôt au Sud. Alors je me réfugie dans Beigbeder qui malgré son incompétence à m'être sympathique, a un style littéraire qui me plaît beaucoup. Moi aussi j'aime enfoncer des portes ouvertes, dire des vérités qui font de vous le pire des enculés. Et se faire un peu de pognon grâce à ça. Au prochain attentat, j'écris un livre.

Je réplique celles de Roger Rabbit. Elles rigolent et me disent que j'ai du voir le film un sacré paquet de fois. Ouais mais Jessica Rabbit me filait déjà la trique quand j'avais 7 ans. C'pas ma faute. Bon j'ai pas les oreilles qui m'arrivent dans le bas du dos. Mais kssst kssst 'savez qui j'suis moi ?
J'voudrai faire un slam pour que l'autre bâtard ferme sa gueule. Balance moi le Cabernet, prend toi un assiette de saucisson et fais péter la Caravane qui t'emmène, swinguer sur les bords de Seine.

De l'Enfer au Paradis. Allez tous vous faire, à repasser.

J'm'y suis collé à 03:47. Vous avez écrit 4 bêtise(s).

Les bêtises.

    23 ans ? Mais tu es si vieux !

    Bon allez, moi j'm'en vais avant de dire des trucs mignons à propos de gens qui pourrait éventuellement me manquer.
    Par ailleurs (ou par derrière, surtout par derrière d'ailleurs), je ne vois pas du tout de qui je parle.
    Ou si.

    Bref.

    Gribouillé par Lili Simon, 03 août 2009 à 03:57
  • E-R-E !

    Gribouillé par Mrs.Krobb, 03 août 2009 à 11:32
  • \o/

    Et c'était rudement chouette, que vous soyez là, pour ce cap là.
    Parce que les 23 ans, c'était pas si facile.
    Ca manque de symbole, comme âge. C'est finalement que du temps qui s'écoule. Mais on lui a bien niqué sa gueule à coup de valses et de ballons.

    Gribouillé par Myna, 04 août 2009 à 13:56
  • Promis
    J'vais faire des creux dans l'temps juste pour toi.

    Patate toi même!
    <3

    Gribouillé par Myna, 04 août 2009 à 15:19

Ecrire une bêtise.