Fine, thank you.

Compress me or undress me. Equalize me, finalize me. Pump me pimp.

holdingout
superloub

Qui s'est permis de penser que ? Tu sais Superman il doit préférer le thé. Ca se voit à la couleur de ses collants. Et moi niveau journaliste, j'en mène pas large. J'ai pas de quoi remplir la Une. Ni d'me faire miroiter la gueule au JT de 20h, tu sais juste avant le match de foot, ou le film de Luc Besson. Et tu penses que Batman au fond de sa grotte il fait comme Antoine ? Non, on l'admire et il fait de mal à personne, il pète la gueule aux rude boys et brise le coeur d'aucune greluche. A mon avis Bruce Wayne doit sentir le Gothamwood chewing-gum.

Même Shrek t'sais il se démerde pour rendre les gens qu'il aime, genre souriants. Pas de silence, il a pas à se retenir pour éviter d'faire du mal à sa grosse. On pourrait détailler pendant des heures chaque Warner-Disney-DC-Marvel comic hero. Ils ont tous un truc cool qui fait qu'à chaque fois, la gonzesse pleure pas.

Sauf quand tu meurs à la fin, mais je doute que mes ennemis soient assez intelligents pour parvenir à ce genre de fins. Et demain quand j'éclaterai ma chemise en plein entretien pour leur dire "Eh putain croyez-moi là, mes supers amis ils disent tous que Loubard il est méga trop cool telllement qu'il est rigolo". J'crois que ça va leur faire rire s'ils me demandent des exemples. On a dit que s'ils me demandaient de me décrire en trois défauts je dirais :

a) Je suis maladroit
b) Je suis spontané, enfin il me semble
c) J'aime pas les flageolets

Pas de danger que je dise que je suis perfectionniste, non moi je suis anéantiste. Mais si le putain d'mot qui dit que t'as tout c'que tu veux, et que tu t'acharnes malgré toi à tout défoncer sur ton passage. Tu t'pavanes à longeur de temps à dire que tu veux du sourire et de la chaleur humaine. Mais tu peux pas t'empêcher d'arracher les larmes, les efforts que les autres font pour toi.
Le pire c'est que je suis heureux, j'ai deux gonzesses qui m'tiennent la main, t'sais. On s'vautre les uns dans les autres à savoir quelle pièce de légo va mieux qu'une autre. Et quand j'leur dis "tu vas bien ?" elles me répondent en stéréo. Oui nous allons bien. Mais c'est sans compter les putains de points noirs que je trace sur chaque particule de leur visage. Que j'ai du mal à faire la part des choses entre l'amitié et le cul, que j'me laisse séduire par mademoiselle rouge. Alors du coup elles disent "on fera avec, de toutes façons tu peux pas y changer grand chose". Moi qui passe la plupart du temps devant un mirroir pour me flatter l'égo, celui là de miroir me ferait dégueuler si je me retrouvai en face de moi.

On en parlait devant la piscine, tu me dégueules. Alors du coup on monte dans le bolide du silence, on fait la course à celui qui parlera le moins dans la journée. On claque les portières du "putain j'en ai marre de faire le mal partout". Et quand j'essaye de parler, de dire les choses. C'est pour me rendre compte qu'il faut mettre fin à la conversation.

Alors ouais, des héros y'en a des tas. C'est pas parce que je porte bien la cape et que j'ai l'air fort sous ma carapace de mec à moitié drôle qui sort une vanne marrante sur sept. Que je fais partie de ça. Que j'peux sauver quelqu'un. Alors si demain j'passe pas l'entretien haut la main, alors peau de lapin, je recherche une formation. Un truc qui permet d'se regarder dans une glace et de dire "t'sais t'es pas si affreux, si tu combats c'que t'as à l'intérieur de toi".

Dans un comic américain, ma place serait celle du faux gentil, celui qui deale sa peau pour la sauver alors que son but au départ c'est d'essayer de sauver la veuve et l'orphelin. Malheureusement dans ce genre de contes je baise la veuve et castre l'orphelin. Dans ce genre de contes, je ferai office de figurant dans le générique. Et en face de mon nom serait marqué.

A. CRACHER

J'm'y suis collé à 22:37. Vous avez écrit 5 bêtise(s).

Les bêtises.

    Et Tim, il a fait pleurer tous les enfants qui pissent dans leur lit et il a failli anéantir nocturna. N'empêche qu'à la fin c'est lui qui sauve les étoiles.
    (j'ai des références de folie)

    Bref.

    T'sais t'es pas si affreux, point.

    Gribouillé par Lili Simon, 11 août 2009 à 23:23
  • Si t'as jamais sauvé Huguette c'est que ça fait un bout d'temps que ma vie n'est qu'un rêve.
    MYTHO.

    Moi j'crois en toi, c'pas juste pour l'entretien, c'est d'croire que t'es pas un blaireau, que t'en as à revendre, que t'en as dans la caboche comme on dit, et que quand tu m'fais rire, c'est pas pour de faux. La folle.

    Loubard. T'es une des personnes dernièrement qui m'a le plus scotchée pour masse de choses.
    Alors fais pas ton rude boy à moitié yo. Tu peux en être. Je l'sais. Que ce soit pour demain matin, ou pour tout ce qui va suivre.

    Et puis chui sûre que les collants te vont bien (:

    Gribouillé par Huguette, 12 août 2009 à 01:15
  • Manon :

    Tes références font sourires, merci pour la comparaison avec Nocturna, même si j'aurai préféré être monsieur Pi.

    Huguette :

    P'tain qu'est ce que tu veux que je réponde à ça ? C'est de l'argument taillé à l'amitié. Mais t'sais bien que j'ai du mal à faire la part des choses et que j'en mélange pas mal en ce qui concerne le cul et le reste. C'est un instant d'faiblesse, le mikado d'la semaine. T'en fais pas.

    Gribouillé par Loubard, 12 août 2009 à 07:23
  • Ben tu peux être monsieur Pi aussi. Parce qu'il a la classe. Mais ça marchait moins bien comme exemple pour c'que j'voulais démontrer.

    Gribouillé par Lili Simon, 12 août 2009 à 10:31
  • T'aurai juste pu me répondre que tu refuses de mettre des collants
    Tarlouze! ahah

    Gribouillé par Huguette, 12 août 2009 à 14:43

Ecrire une bêtise.